Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Henri Proglio, le Ganelon de l’eau


LA VIE DES GRANDS FAUVES



Charlie 22 mars 2006


Ah ! On m’accuse d’avoir trahi ! D’avoir trahi Enel, le marchand d’électricité ita­lien, et son macaroni de patron, Fulvio Conti ! Moi, qui suis né à Antibes il y a moins de cinquante-six ans, qui ai bouffé des spaghettis à la bolognaise toute ma jeunesse ! Je le dis haut et fort, car je ne suis pas un type à donner : c’est Minc, l’enfoiré ! C’est Minc qui avait tout pré­paré dans l’OPA d’Enel sur Suez, et sur­tout le dépeçage de Suez, dont je récu­pérai tous les contrats internationaux. Oui, je suis souvent allé à Rome pour rencontrer Fulvio Conti, notamment le 18 novembre 2005, et nous avons évo­qué diverses choses, dont les mœurs des bonobos. Minc était là. Ensuite, j’ai reçu plusieurs coups de fil, de Chirac, de Jos­pin, pardon, de Villepin, de Monod, mais je jure que ça n’a absolument pas fait changer d’avis sur les bonobos ! Et je le dis à la face du monde, car je ne suis pas le mec à planter des couteaux dans le dos : Fulvio Conti était en poste à Bruxelles quand Minc a préparé l’offensive piteuse de Carlo de Benedetti contre la Société générale de Belgique, finalement récu­pérée par Suez... C’est une revanche, une vengeance ! Et c’est pas tout ! Minc, par­don, Conti est un communiste ! Parfaitement ! Il est membre du PDS, le parti des ex-cocos !

Bon. Je me calme. Je suis Henri Proglio le discret, j’ai fait HEC, Dejouany m’a fait entrer à la Générale, je mesure 1,68 mètre et pèse 67 kg. Et quand je lis que les relations entre «  la Compagnie générale des eaux, le grand banditisme et Maurice Arrecks seront établies grâce à une écoute téléphonique diligentes, enjanvier 1993, par la juge marseillaise Marie-Claude Pena [1] », je dis : tout ça est très exa­géré. D’ailleurs, moi-même, je me contente d’aimer la musique clas­sique, le Festival de Bayreuth, les comtesses autrichiennes et le wes­tern. On dit que j’ai milité à Occi­dent... Mais, d’abord, on a le droit d’être jeune, et ensuite, j’ai mis depuis longtemps de l’eau dans mon cer­veau. La preuve, je suis copain avec ce pauvre Fabius (pauvre Fabius, avec son chapeau et son écharpe...). Dieu merci, la Générale a été séparée de Vivendi-Universal, j’ai survécu au bouffon Messier, le gugusse qui avait piqué tout le trésor de la Générale pour se payer ses dan­seuses américaines - j’ajoute que ce pitre a voulu vendre Veolia aux boches de RWE, parfaitement, pour désendet­ter VU ! Oui ! J’ai sauvé Veolia ! C’est moi, le patriote !
Alors, on me dit l’eau, l’eau ! Oui, l’eau. Il parait que je vends l’eau trop cher, que les régies municipales four­nissent de l’eau de meilleure qualité que la mienne et moins chère, que les conduites fuient à Paris, que plus l’eau est rare et sale, plus je fais mon beurre... Je réponds : et ta sceur ? Elle bat le beurre ? Vous voulez que je balance sur Delanoë, Hidalgo et tous ces gens qui signent et resignent des contrats avec moi ? Je suis pas le genre à trahir, moi. D’ailleurs, dès qu’Enel aura enfin racheté Suez, tel Roland à Roncevaux, j’irai sonner du cor pour prévenir Mestrallet.

O.B.

Mots clés : Henri Proglio, Italie, Electricité, Enel, Suez, Minc, HEC, Veolia


[1] Yvan Stefan ovitch, L’Empire de l’eau, Ramsay, p. 514.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Jean-Dominique Comolli, exportateur de cancer du poumon
Jean-Martin Folz, démissionnaire de Peugeot
Serge Tchuruk ou le complexe de Gargantua
Petit Pinault deviendra gros !
Jean-François Théodore, bureaucrate de la Bourse mondiale.
Patrick Ollier, le gaullo-sarkozyste tendance MAM
José Bové, le rural amoureux de Louise Michel
Pélisson, le caméléon
Papy Zach, le glouton du CAC
Jacques Marseille, économiquement incorrect



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City