Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Henri Proglio, le Ganelon de l’eau


LA VIE DES GRANDS FAUVES



Charlie 22 mars 2006


Ah ! On m’accuse d’avoir trahi ! D’avoir trahi Enel, le marchand d’électricité ita­lien, et son macaroni de patron, Fulvio Conti ! Moi, qui suis né à Antibes il y a moins de cinquante-six ans, qui ai bouffé des spaghettis à la bolognaise toute ma jeunesse ! Je le dis haut et fort, car je ne suis pas un type à donner : c’est Minc, l’enfoiré ! C’est Minc qui avait tout pré­paré dans l’OPA d’Enel sur Suez, et sur­tout le dépeçage de Suez, dont je récu­pérai tous les contrats internationaux. Oui, je suis souvent allé à Rome pour rencontrer Fulvio Conti, notamment le 18 novembre 2005, et nous avons évo­qué diverses choses, dont les mœurs des bonobos. Minc était là. Ensuite, j’ai reçu plusieurs coups de fil, de Chirac, de Jos­pin, pardon, de Villepin, de Monod, mais je jure que ça n’a absolument pas fait changer d’avis sur les bonobos ! Et je le dis à la face du monde, car je ne suis pas le mec à planter des couteaux dans le dos : Fulvio Conti était en poste à Bruxelles quand Minc a préparé l’offensive piteuse de Carlo de Benedetti contre la Société générale de Belgique, finalement récu­pérée par Suez... C’est une revanche, une vengeance ! Et c’est pas tout ! Minc, par­don, Conti est un communiste ! Parfaitement ! Il est membre du PDS, le parti des ex-cocos !

Bon. Je me calme. Je suis Henri Proglio le discret, j’ai fait HEC, Dejouany m’a fait entrer à la Générale, je mesure 1,68 mètre et pèse 67 kg. Et quand je lis que les relations entre «  la Compagnie générale des eaux, le grand banditisme et Maurice Arrecks seront établies grâce à une écoute téléphonique diligentes, enjanvier 1993, par la juge marseillaise Marie-Claude Pena [1] », je dis : tout ça est très exa­géré. D’ailleurs, moi-même, je me contente d’aimer la musique clas­sique, le Festival de Bayreuth, les comtesses autrichiennes et le wes­tern. On dit que j’ai milité à Occi­dent... Mais, d’abord, on a le droit d’être jeune, et ensuite, j’ai mis depuis longtemps de l’eau dans mon cer­veau. La preuve, je suis copain avec ce pauvre Fabius (pauvre Fabius, avec son chapeau et son écharpe...). Dieu merci, la Générale a été séparée de Vivendi-Universal, j’ai survécu au bouffon Messier, le gugusse qui avait piqué tout le trésor de la Générale pour se payer ses dan­seuses américaines - j’ajoute que ce pitre a voulu vendre Veolia aux boches de RWE, parfaitement, pour désendet­ter VU ! Oui ! J’ai sauvé Veolia ! C’est moi, le patriote !
Alors, on me dit l’eau, l’eau ! Oui, l’eau. Il parait que je vends l’eau trop cher, que les régies municipales four­nissent de l’eau de meilleure qualité que la mienne et moins chère, que les conduites fuient à Paris, que plus l’eau est rare et sale, plus je fais mon beurre... Je réponds : et ta sceur ? Elle bat le beurre ? Vous voulez que je balance sur Delanoë, Hidalgo et tous ces gens qui signent et resignent des contrats avec moi ? Je suis pas le genre à trahir, moi. D’ailleurs, dès qu’Enel aura enfin racheté Suez, tel Roland à Roncevaux, j’irai sonner du cor pour prévenir Mestrallet.

O.B.

Mots clés : Henri Proglio, Italie, Electricité, Enel, Suez, Minc, HEC, Veolia


[1] Yvan Stefan ovitch, L’Empire de l’eau, Ramsay, p. 514.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Patrick Ollier, le gaullo-sarkozyste tendance MAM
Papy Zach, le glouton du CAC
Jean-Martin Folz, démissionnaire de Peugeot
Pélisson, le caméléon
Charles Milhaud, qui a eu la peau de l’Écureuil
Guy Dollé, le cocu aux cornes d’acier.
Serge Tchuruk ou le complexe de Gargantua
Jacques Marseille, économiquement incorrect
Éric Bousquet, la pub du prolo
José Bové, le rural amoureux de Louise Michel



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City