Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Pélisson, le caméléon


LA VIE DES GRANDS FAUVES



Charlie du 5 avril 2006

Franchement, Charlie, je ne vous comprends pas ! Vous avez vraiment de la place à gaspiller pour parler de moi, qui ne représente rien, sinon un peu moins que moi-même ? Bon, je suis le P-DG d’Accor, le numéro 4 mondial de l’hôtel­lerie, et après ? À moins que vous ne vouliez prouver que l’insignifiance est un critère de succès social ? Alors, allons-y pour l’insignifiance !
  J’ai cinquante ans, j’ai fait l’Essec, j’aime le foot, le chocolat noir, je sur­veille mon poids, je suis né à Lyon dans un milieu bourgeois, chez les soyeux comme on dit là-bas, tonton Gérard Pélisson était un copain du notable Charles Millon, notable copain du FN, j’ai travaillé dur, je suis rentré à Accor possédé par tonton Gérard en 1993, en 1995 je suis devenu DG d’Euro Disney, en 1997 P-DG d’Euro Disney, en 2001 DG de Bouygues Telecom, en 2004 P-DG de Bouygues Telecom, et en 2006 tonton Gérard m’a appelé pour succéder à Espalioux. Le fils Giscard était sur les rangs, mais Tonton m’a élu. Voilà. Il a consulté Alain Mine et viré le Jean-Marc Espalioux, inspecteur des finances et propre sur lui, qui... «  man­quait de charisme  », Ah, ah, sacré tonton Gérard ! Que t’es drôle !
  Je suis gentil, poli, tra­vailleur, ouvert, à l’écoute, agréable, homme de dos­siers mais homme de ter­rain, chaleureux mais discret, joueur et sérieux, souriante et sévère. Mes cos­tumes sont noirs, mes che­mises bleues, mes cravates sombres et mes lunettes cer­clées d’écaillé.
   
Un Jour, je me suis déguisé en Pluto. À Euro Disney. Oui, je crois que c’est l’événe­ment majeur de ma vie. Mon jour de charisme. Ah, j’ou­bliais : une autre fois, j’ai chanté un demi-couplet d’Alexandrie, Alexandra à l’Olympia, qui accueillait tous les cadres Accor, absolu­ment émerveillés de la per­formance, qui urinaient de joie en m’applaudissant.
  Et aujourd’hui je suis dans Charlie, et je ne comprends pas pourquoi j’ai tant d’honneur. Novotel, Formule 1. Mercure, Ibis, Europcar, Courtepaille, Épisode, l’ex­ploitation éhontée du petit personnel, c’est ça ? La lutte des femmes de ménage ? Oui ? Ou alors, c’est l’histoire de la pri­son de la ZAP (zone d’accueil provisoire pour personnes en instance) de Roissy, construite par une filiale du groupe ? Et alors ? C’est des ouvriers qui construi­sent les prisons ! Avec du ciment ! Vous leur jetez le sac de ciment à la gueule ? Non ? Alors, foutez-moi la paix. Et puis, les gars, c’est Sodexho qui fait son beurre avec les prisons, pas Accor. Si vous vou­lez emmerder quelqu’un, attaquez-vous à Pierre Bellon, vice-préside ni du Medef, P-DG de Sodexho, fournisseur de la quasi-totalité des prisons américaines. En plus, il a fait HEC et méprise l’Essec... Ce que je pense du CPE ? Franche­ment, Tonton m’a mis en place, lui-même avait été mis en place par Pépé, lequel Pépé avait été installé par Grand-pépé. Non, je ne sais pas quoi dire du CPE. Ça doit être une bonne chose pour les jeunes.

O.B.


Mots clés : Pelisson, Accor, HEC, Euro Disney, Bouygue Telecom


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Jean-François Théodore, bureaucrate de la Bourse mondiale.
José Bové, le rural amoureux de Louise Michel
Guy Dollé, le cocu aux cornes d’acier.
Papy Zach, le glouton du CAC
Petit Pinault deviendra gros !
Patrick Ollier, le gaullo-sarkozyste tendance MAM
Jean-Dominique Comolli, exportateur de cancer du poumon
Henri Proglio, le Ganelon de l’eau
Jacques Marseille, économiquement incorrect
Éric Bousquet, la pub du prolo



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City