Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Michel Camdessus, idole des pauvres et des opprimés


LA VIE DES GRANDS FAUVES (SANS NUMÉRO)



Charlie du 27 avril 2005

Oui, « Charlie », je suis un vieil habitué de vos critiques, amen, mais permettez-moi de revenir en tant que pilote du Fonds de cohésion sociale, un nouveau comité Théodule créé pour recaser ma sainte douleur et éventuellement aider les personnes à faible revenus à financer la création de leurs entreprises en garantissant des prêts bancaires, alléluia. Excusez-moi... Je murmure un petit « Sainte-Marie-Mère-de-Dieu » en pensant à notre Saint Père Benoît XVI et je suis à vous... Voilà.

Donc, c’est Borloo et sa sous-ministre Nelly Olin, déléguée à la lutte contre l’exclusion, qui ont voulu de ce comité inutile. Il est géré par la Caisse des Dépôts, qui elle-même gère les fonds des Caisses d’Epargne, et qui a de la monnaie, c’est moi qui vous le dis ! Ah, le pognon ! Auri sacra fames ! Vade retro Satanas ! Ignoble Veau d’or ! Mammon fourchu et cornu ! Ksss !

Ma nomination est intervenue en pleine semaine sainte du Microcrédit, organisée par les curés de l’ADIE, l’association pour le Droit à l’initiative économique, qui aide les chômeurs et les Rmistes à créer leur entreprise, priez pour eux. Car il est dit : « Tu laissera sa part au pauvre, sous la table, et si possible sous le tapis ».

Ayant compris, après dix ans passés au FMI, comment affamer rationnellement les populations en leur collant des plans d’ajustement structurels, en leur vendant à l’encan leurs services publics, en les obligeant à ouvrir leurs frontières au produits subventionnés du Nord pour foutre en l’air leur agriculture vivrières et transformer leurs beaux pays en bidonvilles - phrase un peu longue, excusez-moi - , étant passé sur l’Afrique comme la vérole sur le bas clergé, je me suis dis : « Tiens, Camdessus, puisque la souffrance est une bonne chose et grandit l’homme, serre ton cilice et cours t’essuyer les pieds sur le chômeur. »

CAR LA SOUFFRANCE EST BONNE ! Jean-Paul a souffert comme une bête ! Enfin : comme le Christ, parce que les bêtes détestent souffrir. Moi-même je souffre délicieusement de voir souffrir. Mais plus les pauvres souffrent, plus je souffre, donc plus nous pleurons dans notre vallée de larmes, mes frères, plus nous nous rapprochons de Dieu. Et qui a admis la théorie de Darwin, en 1950, bande de billes, seulement cent ans après sa formulation ? Pie XII, ouais, Pie XII, le grand homme du club « Nazisme et Dialogue », dans l’encyclique Humani Generis ? Fin de la parenthèse : j’espère que Benoît XVI reviendra au créationnisme. Et maintenant je crée des emplois ! Trente-cinq mille en cinq ans [1] pour la modeste somme de 4 millions d’euros cette année, 12 millions l’année prochaine, et 19 millions dans trois ans. Ah, le Fonds de cohésion sociale...

O.B.

Mots clés : Michel Camdessus, Fonds de cohésion sociale , ADIE (l’association pour le Droit à l’initiative économique), Borloo


[1] Authentique, lire Le Monde du 5 avril 2005


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Frits Bolkestein Dracula du libéralisme
Gérard Larcher, ministre délégué aux Relations du travail : taïaut, taïaut l’emploi !
Ricard, numéro deux mondial de la cirrhose
Jean-Pierre Petit, P-DG de McDo France, ou la conquête des estomacs
Thierry Breton, le permanenté de Bercy
René Carron, P-DG du lisier
Georges Tron, grand suppresseur d’aides sociales
Cheikh Mohamed al-Maktoum, capitaliste bédouin
Vincent Bolloré, flibustier végétarien.
Hu Jintao, président de « China, Blood and Capitalism Corp »



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City