Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Cheikh Mohamed al-Maktoum, capitaliste bédouin


LA VIE DES GRANDS FAUVES (SANS NUMÉRO)



Charlie du 13 avril 2005

Que Iis-je dans l’artide cicontre du noble Onde BenMahmud-Bernard ? Que la moitié des femmes musulmanes sont analphabètes ? Qu’un tiers de la population vivant dans les pays musulmans, Allah est grand, vit avec moins de deux dollars par jour ? Saperlipopette ! Le paradis les attend, je l’espère pour eux.

Ben Bernard, je peux dire que je fais sacrément remonter la moyenne ! En tant que prince héritier de Dubai, je me suis trouvé, à la naissance, avec mon gros cul posé sur une nappe de pétrole, et, mieux encore, sur un immense gisement de gaz. Car le Qatar est l’un des plus importants producteurs de gaz mondiaux. Pourquoi ? Parce que Allah l’a voulu.

Donc l’ai quelques modestes revenus, et, parce que le Coran interdit de spéculer - Allah est grand -, je me contente d’acheter ici et là. Par exemple, j’ai acheté un milliard de dollars d’actions de Chrysler, mais ce n’est pas de la spéculation. J’achète des chevaux de course et des immeubles. En ce moment je lorgne sur l’Intercontinental, place Vendôme à Paris, un sympathique palace, qui est également convoité par mon copain le prince saoudien Waleed Ben Talal, célèbre par ses investissements dans Eurodisney. Moi, je me suis contenté d’acheter la grande roue qui domine la Tamise et quelques parcs d’attractions en Grande-Bretagne. Plus madame Tussaud’s. Je suis un grand enfant, comme mon cousin le prince Abdallah, héros de Tintin et Milou. Ma fortune dépasse les dix milliards de dollars.

Mon « Dubai Holding Group » , dégage... Je l’ignore. Demandez à mon comptable. Je sais que l’an dernier j’ai placé deux milliards et demi de dollars en Amérique et en Europe... Normal que l’argent du pétrole finance les riches, non ? Vous me direz : dans cinquante ans, il ri y aura plus de pétrole, et un milliard de musulmans n’auront jamais profité de la manne pétrolière. Je réponds : dans cinquante ans, je ne serai plus là, et toi non plus, Ducon !

Et d’ailleurs la troisième femme de mon père, cheikha Moussa, veut investir la manne pétrolière dans des pôles d’excellence universitaire à Dubai... C’est vrai. Par la barbe du prophète... Ah-ah ! C’est bien des trucs de gonzesse ! Elle fait venir les meilleurs profs, veut que tous les jeunes musulmans soient qualifiés... Très bien. « Tu feras passer ta mère avant ton frère », dit le Coran. Eh bien, au Bristol, à Paris, où je descends fréquemment, je laisse passer les femmes en m’inclinant très bas. Car nous, les Bédouins, sommes d’une politesse exquise, notre cuisine est raffinée, et de velours sont nos beaux yeux noirs. Et parfumé des senteurs de l’Orient est mon corps halé sous la soie et la mousseline, quand il descend du Boeing particulier 747 blanc, tandis que Luce Lapin bat de ses longs cils. C’est pas toi qui es né le cul sur du pétrole, hé, Ducon !

O. B.

Mots clés : Cheikh Mohamed al-Maktoum, pétrole, Qatar, Dubai, Proche Orient


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Henri Giscard d’Estaing, jeune giscardien
Henri de Castries,
Michel Camdessus, idole des pauvres et des opprimés
Dominique de Villepin de la Mancha, moulin à paroles
Vincent Bolloré, flibustier végétarien.
Gérard Larcher, ministre délégué aux Relations du travail : taïaut, taïaut l’emploi !
Poupou, viré par Bollore
Le sans-papiers chinois
Jean-Pierre Petit, P-DG de McDo France, ou la conquête des estomacs
René Carron, P-DG du lisier



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City