Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Thierry Breton, stratège de l’an 2001


LA VIE DES GRANDS FAUVES N°64



Charlie du 25 avril 2001

Juppé... Le type qui disait que Thomson valait le franc symbolique... Mais si ! Juppé ! le chauve content de lui... Donc, je suis le tellement original et génial P-DG de Thomson Multimédia, qui, à peine introduit, a été évalué en Bourse à 100 millions de francs. Tu entends, Juppé ? Tu as fait l’ENA, moi non. J’ai même été collé lamentablement à Polytechnique. Je me suis rattrapé dans Supélec, mais lest à peine moins plouc que les Zarzémétiers.

Heureusement, à quarante-six ans, j’ai d’autres talents. D’abord, je suis parpaillot, rigoureux sous mes folles bouclettes, ancien élève de l’Ecole alsacienne et écrivain : Software, le best-seller de politique-fiction, c’est moi ! J’ai été prof aussi - à New York, en 1976 : quand on sait pas quoi faire, on fait prof.

À vingt-six ans, je crée ma boîte, Forma Systèmes. En 1986, je deviens conseiller auprès du ministre de l’Éducation nationale, Monory le garagiste. Bon : je lui explique les nouvelles technologies, et nous voilà à fabriquer le Futuroscope, cette quincaillerie hideuse en pleine campagne pour scouts abonnés à Mickey-Science. Je deviens vice-président du conseil général de Poitou-Charentes. De 1990 à 1993, au-delà du courage, je lèche le cul de Madelin et bosse sur le télétravail et les téléservices. En 1993, j’entre chez Bull. Descarpentries tombe amoureux de moi.

11 mars 1997 : je prends la tête de Thomson Multimédia (vraiment, quel âne, ce Juppé !). Ma première action : je deviens vendeur chez Darty pendant une heure et demie... Extravagant, fulgurant, non ? L’entreprise perdait un milliard de francs par an. Je dis : « Les gars, c’est moi le pote à Bill. » « À qui ? » « À Bill Gates ! » « Ouéééé ! ! ! Yéééé ! » Je fais un petit jogging dans la salle de conf, tous ni admirent, j’installe un paper-board dans chaque bureau, et une coffee-machine à chaque étage, je mets la filiale américaine RCA au pli, je rentabilise la division brevets, je fais entrer Alcatel et Microsoft dans le capital, je prends une participation dans Gemstar, je rachète Technicolors, je caresse le chat et refais un tour de jogging de la salle de conf : « Ouééé ! ! ! Yééé ! ! ! Génial ! »

Je souffle, et, m’admirant dans mon petit rétroviseur accroché à l’épaule, je commence mon mémorial : « Mémoires de celui qui tutoyait Bill ».

O. B.

Mots clés : Thierry Breton, Alain Juppé, Thomson, Bull, Bill Gates, Microsoft


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Henri Lachmann, le benêt du gaullo-capitalisme
Mestrallet, patron genre rive gauche
François Roussely, le radieux marchand d’électricité
Jean-Michel Lemétayer, la pollution avant tout
Rupert Murdoch, le Moloch des médias
Jean-Louis Beffa, le ringard du capitalisme
James Tobin, l’idole malgré lui
Christinan Pierret, le cul-bénit nucléocrate
Didier Pineau-Valencienne, le patron sans âme
Noël Goutard, le coupeur de têtes



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City