Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Donald Rumsfeld, secrétaire d’État à la Défense de l’Univers


LA VIE DES GRANDS FAUVES N°158



Charlie du 09 avril 2003

Dites Don, tout simplement. On me surnomme le Colosse de Kaboul, la Terreur des mollahs. À côté de moi, Wolfowitz est une poule mouillée. D’ailleurs, c’est une poule mouillée. J’ai écrit Les Dangers d’un État palestinien. Moi, je ne parle pas de dommages collatéraux, mais de morts.

Bref, j’ai soixante-dix ans. Né à Chicago, j’ai été diplômé de Princeton, puis pilote de chasse et instructeur de pilotes pour la Marine. J’ai ensuite travaillé poux Eisenhower, ça ne nous rajeunit pas... Puis pour Nixon, avec sous mes ordres ce bon Dick Cheney, chargé des « opportunités économiques » (je n’invente rien). I’opportunité, le pétrolier Cheney, il connaît. Ensuite, je fus ambassadeur des États-Unis auprès de l’OTAN. Après quoi, j’ai été patron des conseillers de Gerald Ford, le footballeur qui avait tellement pris de coups sur la tronche, toujours avec Dick Cheney, puis directeur de cabinet du bestiau, poste auquel m’i a succédé Cheney. Ah ! l’oubliais ! J’étais P-DG des labos d’industrie pharmaceutique GC Searle and Co, et, en 1980, le Wall Street Journal cria élu patron de l’année. Car la politique, je connais, et les affaires, encore plus, particulièrement la chimie.

Donc, arrive Reagan. Il m’appelle pour les questions de défense. Il m’envoie comme émissaire spécial au Moyen-Orient. Et là... Que vois-je ? Des Arabes ! Des musulmans ! Partout ! C’était le temps du chah, de l’ayatollah Khomeyni et tout ce bordel. Je serre la main de Saddam et je dis à Reagan : faut dégraisser. Les Français arment les Irakiens ? Armons les Iraniens. Et les Irakiens aussi, après tout. On a dit que j’avais aidé l’Irak à se procurer les bacilles souches de la peste et du charbon. C’est très exagéré. Trois millions de morts plus tard... Toujours autant d’Arabes ! Et le double de musulmans !

Je repars dans les affaires. Je deviens P-DG de General Instruments, une société cotée spécialisée dans les technologies de communication de pointe, la HDTV digitale, le haut débit par liaison satellite hertzienne ou par fibre optique, des trucs très compliqués pour vous, les grenouilles, et, un jour, aux toilettes de la Maison-Blanche... Le flash. « Digital War », le concept fabuleux, me tombe du ciel sur la tête. Aussitôt, je repars sur les questions de défense. Après un petit passage comme P-DG de Gilead Sciences Inc, George Deubeuliou m’appelle comme ministre. « Digital War », lui soufflé-je. « Quoi ? Quoi ? »

Il comprend rien. J’invente alors le concept d’Axe du Mal. Deubeuliou s’irradie ! « À genoux ! dis-je, nous sommes le Bien, ils sont le Mal. » Nous nous agenouillons tous et prions. Du coin de l’oeil, je surveille ce demi-gay pacifiste de Powell, qui fait semblant d’être avec nous. Allez, Deubeuliou, encore un effort et tu pourras retourner à ta bouteille ! Moi, j’irai reconstruire.

Mots clés : Donald Rumsfeld, USA, Défense, guerre, Irak, Wolfowitz, Dick Cheney


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Saint Pierre-Antoine Delhommais, expert et aposta
Robert Kagan, théoricien du bien et de la puissance
Richard Grasso, roi déchu de New-York
Paul Wolfowitz, secrétaire à la Défense, le faucon mouillé
Mario Monti, il professore di cazzate (couillonnades)
Patrick Kron, patron d’Alstom en faillite
Le Floch-Prigent, le divorcé du pétrole
Trichet : le retour du crétin pendant huit ans
Bill Kristol, ou le fanatisme doucereux
Stéphane Fouks, le grand communicateur de Lionel Jospin



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City