Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
François Roussely, le radieux marchand d’électricité


LA VIE DES GRANDS FAUVES N°66


Charlie du 9 mai 2001


Une pensée pour mon papa Marcel.

Oui, papa était agent EDF, il grimpait aux pylônes, si beau avec son harnachement...

Donc, je suis né en Dordogne, j’ai cinquante-six ans, j’ai fait l’ENA promotion je-sais-plus-trop-quoi-de-noble, et, en 1981, je suis aux côté du Gastounet, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation. Tout de suite, j’éprouve un grand sentiment de fiereté policière. En 1988, je deviens directeur de cabinet du sourcilleux Pierre Joxe, ministre de l’Intérieur, et, en 1989, directeur général de la Police nationale. Puis je devient secrétaire général pour l’administration au ministère de la Défense nationale, lève haut le menton, et intègre le comité de l’énergie nucléaire du commissariat à l’énergie atomique. C’est le nirvana : flic, militaire, et nucléocrate.

Quand, soudain, je croise Jospin. " Toi, me dit-il, t’as l’électricité dans le sang. "

Et me voilà patron d’EDF. Papa... Tu te rends compte ?

Vous pouvez pas comprendre EDF. Faut l’avoir vécu de l’intérieur, en famille. Marcel Paul, le ministre coco qui avait mis en place le " statut ", à la Libération... Recrutement et avancement syndical, inamovibilité, toute-puissance de la CGT, comité d’entreprise hyper-riche... Et le nucléaire ! Ah ! Jamais Giscard n’a décidé quoi que ce soit pour le nucléaire. C’est EDF qui a nucléarisé la France. J’assume. J’ai tous les droits. je passe avec mes fils à haute tension, je conchie les montagnes de mles poteaux, je pollue les vallées, rase les fôrets, bousille les paysages des terribles doubles tours de béton contenant la mort éternelle, et je vous emmerde : je suis l’Etat dans l’Etat. Personne ne peut rien contre EDF. 117 000 salariés, 34,4 milliards de bénef net.

95% de ma production d’électricité sont réalisés sans rejeter un seul centimètre cube de gaz à effet de serre ! Qui dit mieux ? Certes, les déchets nucléaires : on va pas en faire un fromage, pas vrai ? Je suis pour le service public, mais je suis aussi pour le marché. En 2005, je ferai la moitié de mon chiffre d’affaire hors électricité. Je suis aussi pour le marché et la compétitivité. 30 % de notre marché d’électricité sont déjà exposé à la concurrence, et c’est pas fini : bientôt, en France, il y aura une bourse de l’électricité portée par Euronext, car l’offre et la demande, rien de mieux. Vous me trouvez contradictoire ? Sachez qu’un maître du monde est contradictoire.

O.B.

MOTS CLES : François Roussely, Haut fonctionnaire d’Etat, Défence nationale, déchets, nucléaire, Service public, EDF, ENA


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Thierry Breton, stratège de l’an 2001
Christinan Pierret, le cul-bénit nucléocrate
Rupert Murdoch, le Moloch des médias
Jean-Louis Beffa, le ringard du capitalisme
Mestrallet, patron genre rive gauche
Michel Meyer, le petit génie du krach
Philippe Jaffré, ou l’incompétence récompensée
Jean-Michel Lemétayer, la pollution avant tout
James Tobin, l’idole malgré lui
Noël Forgeard, le plus grand cocu de l’aviation



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City