Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Raymond Soubie, entomologiste du social


LA VIE DES GRANDS FAUVES N°175



Charlie du 17 septembre 2003

Oui, la réforme des retraites, c’est moi ! Revenons en arrière : 1968. J’y voyais tantôt le retour du Saint-Esprit, tantôt l’arrivée du diable. Je priais pour les manifestants. Bon, j’avais vingt-huit ans, ENA, promo Biaise Pascal, c’était pas le moment de me faire repérer ! En 69, je suis entré comme conseiller du curé Fontanet, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Population et de l’Acte sexuel à des fins reproductrices. 1969, c’était la période bénie de Chaban. Le sous-curé Delors arrivait de la CFDT et le conseillait à Matignon. J’ai copine avec lui. On a fait de superréformes pour mettre les ouvriers dans le droit chemin de la réconciliation sociale. C’en fut tait : j’étais baptisé au social. C’est alors que des voix m’appelèrent. Celle de Jacques Chirac, Premier ministre, dont je devins le conseiller social, puis celle de Raymond Barre. En 1981, le diable arrivant, j’ai quitté la politique. J’ai dirigé Liaisons sociales. En 1990, j’ai essayé de prendre la direction du Monde, mais le curé Colombani m’a baisé. Après un temps à l’Opéra de Paris, puis au Théâtre des Champs-Elysées, j’ai fondé Altedia.

Altedia est une petite entreprise de lobbying et de conseil destinée à faciliter la démocratie en France : 575 personnes et 84,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, 4,8 millions d’euros de bénef net. Elle a absorbé M & M Conseils en 1992, spécialisée dans le lobbying politique. Mes clients ? Le CAC 40, quelques grosses banques d’affaires et les politiques. Ma filiale, Altedia Influences (joli, non ?), s’occupe de la communication institutionnelle destinée aux ministères et aux collectivités territoriales. On organise des colloques, on « cible » les besoins des maires et des mairesses... Altedia s’occupe aussi d’évaluer les besoins des grands médias : elle leur propose une information clés en main sur les grosses boîtes et recrute les journalistes pour les ménages. Elle fait aussi du conseil en fusions-acquisitions, en introduction boursière et - c’est là que vous me retrouvez, mes frères ! - en actionnariat salarié. Comment faire participer les salariés au capital ?

J’oubliais, Altedia a une petite spécialité, très appréciée : comment faire avancer un dossier. Oui, il faut faire comprendre aux parlementaires et aux bureaucrates quels sont les besoins de mes clients. Je crée des clubs parlementaires, j’organise des rencontres avec des décideurs publics... Bref. «  je n’ai jamais eu la tentation de la politique ». Je préfère l’action [1]. . Moi, je fais pas de politique. ATTAC, Sud, la CGT n’ont aucun secrets pour moi, j’ai Thibault tous les matins au téléphone, je fous la pétoche à Blondel, mais tout ça n’est pas politique. Le CAC 40 ne fait pas de politique. Le Medef ne fait pas de politique. Raffarin ne fait pas de politique.

Donc la réforme des retraites, c’est moi ! Avec Publicis, j’ai inondé 26 millions de foyers d’un guide des retraites, j’ai briefé Fillon, recruté 3 500 personnes responsables de douze réunions chacune pour matraquer la réforme. Du bon boulot. Du coup, Mattei m’a demandé mes services. J’ai refusé. Ma charité ne va pas jusque-là. Mais je ne me mets jamais en colère. Dieu m’accompagne [2] .

O. B.

Mots-Clés : Raymond Soubie, ENA, Altedia, réformes, retraites


[1] Déclaration à La Tribune, 21/12/01

[2] Raymond Soubie a publié Dieu est-il toujours français ? en 1991.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Gérard de La Martinière assureur aux aguets
Paul Wolfowitz, secrétaire à la Défense, le faucon mouillé
Richard Grasso, roi déchu de New-York
Messier réclame ses 20 millions d’indems
Mario Monti, il professore di cazzate (couillonnades)
Donald Rumsfeld, secrétaire d’État à la Défense de l’Univers
Patrick Kron, patron d’Alstom en faillite
Jean-Jacques Aillagon, grand chef cuisinier de la Culture
Engle et Granger, les deux guignols nobélisés
Saint Pierre-Antoine Delhommais, expert et aposta



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City