Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Michèle Alliot-Marie, parachutiste en jupons



Charlie du 24 novembre 2004

À cinquante-huit ans, je commence à me sentir pas trop mal dans mes rangers. Vous ne trouvez pas que j’ai un petit air de Condoleezza Rice ? Non ? Les dents qui raclent la moquette, la taille fine, le sourire bouffeur de barbares ? Ah, j’aimerais tant être la Condoleezza de Chirac... Bombarder, attaquer, démocratiser le Noir, civiliser ici ou là dans la Françafrique, avec mes paras... Le jour de la Saint-Michel, j’ai sauté en parachute. Parfaitement. Je sais pas si Condoleezza oserait le faire. Vous savez, elle a fait une grande université, mais moi je suis docteur en droit ! Maître de conf ! J’ai aidé à la rédaction de la Constitution islamique des Comores. J’ai même un diplôme d’ethnologie. Le primitif, je connais. Le pétrole aussi. C’est mon jules, Ollier, qui a introduit Elf au Nigeria.

J’aime le rugby. Papa était arbitre de rugby, du temps où le pinard remplaçait les anabolisants. J’en ai chanté, des chansons de troisième mi-temps ! « Et merde pour le roi d’Angleterre, qui nous a déclaré la guerre ! » « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine... »

Edgar Faure me fît faire un temps des ronds de jambe à son ministère des Affaires sociales, puis ce fut Bernard Stasi, puis Saunier-Seïté (une couillue, celle-là aussi !), quand tout à coup, en 1981, un immense traumatisme a changé ma vie : les bolcheviks ont occupé la France. J’ai fondé aussitôt l’Association de défense des droits et des libertés, ai milité au RPR, et en voiture Michèle : députée RPR des Pyrénées-Atlantiques, maire de Saint-Jean-de-Luz, sous-ministre de l’Enseignement de Chirac, sous-ministre de la Jeunesse et des Sports de Balladur, élue à la présidence du RPR en 1999 - l’année où j’ai publié La République des irresponsables - et enfin, en 2002, ministre de la Défense... La gaule, la gaule ! Ah, passer en revue tous ces beaux mecs raides !

Avant d’attaquer la Côte d’Ivoire, je voudrais remercier ici monsieur le ministre Sarkozy, qui, j’espère, se souviendra de moi quand il aura étrillé la vieille chose qui se traîne à l’Élysée, de m’avoir refilé la veille de son départ une petite rallonge au titre des opérations extérieures : 800 millions d’euros. Cet argent sera bien employé. Le plein de carburant dans les avions et les blindés, et c’est parti ! Les paras sautent sur Abidjan ! Giscard avait envoyé la Légion sur Kolwezi. Pons avait vaincu les Canaques d’Ouvéa. Moi aussi, je veux ma victoire. Attaquons-cons !

O. B.

Mots-clés : Michèle Alliot-Marie, RPR, Ministre, Defense, Côte d’Ivoire


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Nellie Kroes, apôtre de la concurrence



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City