Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Steve Ballmer, ou le monopole à 85% de marge


LA VIE DES GRANDS FAUVES N°142



Charlie du 11 décembre 2002

Coucou, les gueux, c’est moi, Steven Antony Ballmer, patron de Microsoft, où j’ai succédé à Bill.

Bill m’a donné 10 % du capital quand je suis entré. Aujourd’hui, à cause des augmentations successives, je n’en possède plus que 4,5 contre 10 à Bill. Bon, c’est quand même 12 milliards de dollars. Mais mon salaire n’est pas terrible : 753 310 dollars hors stocks-options. Ca me permet quelques oeuvres charitables. Je suis resté très modeste. pas de jet privé, pas de chauffeur. Je trimbale mon mètre quatre-vingt-dix et mes cent trente kilos dans une vieille Lincoln. Vous savez, Bill et moi, on est encore un peu étudiants attardés, ah, ah, ah !

Je suis un instinctif. Une bête. Un meneur. Un gueulard. Je gueule contre mes collaborateurs : " Allez ! Foncez ! " Mon modèle est le sergent de Full Metal Jacket. J’adore voire mes cadres ramper quand je leur crache à la figure. J’ai tellement gueulé qu’on m’a opéré des cordes vocales...

J’ai gagné le procès en démantèlement de Microsoft. Le monopole continue. Je fais toujours du 85 % de taux de profit net sur Windows. Si j’étais en concurrence, je ferais zéro profit. Calculez ma puissance ! Qui aurait imaginé, quand, en 1975, à notre sortie d’Harvard, Bill a piqué le logiciel d’une petite entreprise de babas cool, que nous en arriverions là !

Je hais Linux, le logiciel libre. Pensez donc... Des chercheurs désintéressés qui ont communiqué entre eux ont fait progresser gratuitement un produit, qui est devenu meilleur que Windows ! Salauds ! C’est de l’entrave à la concurrence ! Au bonnes moeurs des affaires ! A la possibilité de voler le client comme dans un bois ! Tout le monde sait que Windows marche mal, que les PC représentent une surcapacité d’utilisation de 98 % (un peu comme si vous obligiez tous les Parisiens à se déplacer en 15 tonnes, sans possibilité de refuser), et voilà que de petits salauds inventent Linux ! Pour le plaisir ! Je les briserai, même s’ils ne représentent que 2,4 % du marché !

Je fais 82,3 milliards de dollars de chiffre d’affaire, dont un profit net de 7,83 milliards de dollars. Le profit de Microsoft, je le répète sans jamais me lasser, c’est Windows, 85 % de marge nette. Ca me permet d’écumer les autres secteurs et de tuer la concurrence là où je suis déficitaire pour l’instant. Dans les consoles de jeux, les moteurs d’accès sur Internet, les outils nomades... Je perds énormément d’argent dans les jeux vidéo, mais je suis en train de casser les reins à mes concurrents.

Demain, l’Homo modernus aura son PC-téléphone-télé branché 24 heures sur 24 sur son cerveau cloné, et moi, Steve Ballmer, je pourrai y brailler ma haute idée de l’Amérique, de Dieu et de la civilisation. Qu’est-ce qu’on dit ? Yes, sir, yes ! Rompez !

O.B.

MOTS CLES : Steve Ballmer, Gates Bill, Linux, Windows, Microsoft, Harvard


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Bertrand COLLOMB, la pensée en béton
Alain Juillet, patron-barbouze
Don Escriva de Balaguer, plus saint que moi, tu ressucites
La Suisse qui résiste au capital
Bill et John affairistes en chef
Thierry Desmarest, l’ami des mouettes et des plages
William Clay Ford Junior, l’écolo fabricant de voitures



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City