Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Arno Klarsfeld,


DROIT DANS LE FLOU



LA VIE DES GRANDS FAUVES

Oui, c’est vrai, Méhaignerie, c’était droit dans le mou, et moi c’est plutôt droit sur le travers, ou au-dessus, en tout cas ailleurs. Certains, comme la pintade à roulettes, la Panafieu-Fana-du-Pieu, me surnomment le « dindon à roulettes ». D’autres, le « clodo mondain » . Je ne suis pas vaniteux, je suis orgueilleux. Je m’aime. Je me trouve beau. D’ailleurs, je suis beau. Et mon prénom, Arno ? Joli, non ? Je suis souple, élégant, bohème, bourgeois, je glisse et je plane, les idées virevoltent autour de moi, je les capte comme des papillons dans le filet de mes yeux bleus, rêveurs, ailleurs, au fond la politique m’emmerde suprêmement : faire des promesses que vous ne pourrez pas tenir à des oies du XIIe arrondissement qui vous prennent pour leur mère, ça m’est légèrement pénible. Mon père était pour les grandes causes, et plus cause est la grande, pardon, plus grande est la femme et moins elle cause, et plus je l’aime, excusez-moi, j’ai perdu le fil.
Donc j’ai traîné ma paresse à Jeanson-de-Sailly, à Assas, en Californie, à New York avec un cortège de bimbos et de grandes causes, la Shoah, Israël, l’immigration, l’écologie, Dieu, le cul, la banque Lazard, où j’ai bossé un temps. J’ai fait mon service militaire en Israël, chez les gardes-frontières (pas vraiment des rigolos), quand soudain j’ai croisà Sarko. A vélo. Au Bois. « Nico ? » « Oui, Arno ? » « Pour toi puis-je bosser ? » Il se gratte. « Touvier, Papon, c’est toi ? » « Oui, ô Nico ! » Il se gratte encore. « La campagne pour les cours internationales jugeant les criminels de guerre, c’est toi ? » « Ô Nico, oui. » « Viens, tu seras médiateur. » Et me voilà parti sur les enfants scolarisés issus de familles sans papiers, puis sur les sans-abri, la délinquance des mineurs, l’écologie et les transports, et je me dis, toute cette sueur pour ces putains de dossiers qui m’ennuient à mourir, Ca mérite bien un poste de secrétaire d’Etat, et non, va dans le XIIe, car si tu chopes la 8e circonscription, c’est-à-dire le XIIe, on tient la Mairie de Paris.
« T’as compris, Arno ? » Je sursaute. Oui. La Mairie de Paris. Maire de Paris. Moi, Arno, quarante-deux ans, célibataire, maire de Paris. « Arno ! Réveille-toi ! Pas maire ! Député ! »

Ah, député...

O. B.

Mots-clés : Arno Klarsfeld, avocat, Etat, Secrétaire d’Etat, Sarkozy


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
François Fillon, notaire
François Rebsamen,
Gérard Mestrallet, patriote économique belge
Éric Besson, l’homme qui fait pâlir Ganelon
Mgr André Vingt-Trois, archevêque de la réconcilation politique
Christian Streiff,
Hervé Morin, Ganelon n°2
Éric Besson, tombé du train en marche
François Baroin,
Bernard Laporte :



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City