Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Bernard Laporte :


MINISTRE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DES CASINOS



LA VIE DES GRANDS FAUVES

Et du Rugby, con ! C’est moi le patron de l’équipe de France de rugby, le patron des beaufs, des gros, des gras, des musclés et des gonflés, des gars au cou de taureau et à la cervelle d’oiseau, qui posent nus pour les calendriers et font triquer les camionneurs. Papa travaillait à EDF, maman était femme de ménage, j’ai affiché pour Mitterrand et voté Jospin, mais finalement je m’en suis sorti : j’ai croisé Sarko et j’ai fait de la publicité pour le jambon découenné.
Depuis que le rugby est devenu un sport aux hormones, il a beaucoup gagné. Les gros ont pris trente kilos de flotte et de gras, et boum boum les autos tamponneuses. Autrefois, tout était en finesse, contre-pied, crochet, cadrage, débordement, passe croisée, coup de rein à la Boni... Ah, Boni ! les Boni ! André et Guy Boniface ! Qui n’a pas connu les Boni n’a pas connu le rugby. Et Jo Maso ! Quelle classe ! Et les frères Cambé ! Cette merveille de passe de trente mètres de Lilian Cambérabéro, ces drops de cinquante-cinq mètres en coin... Aujourd’hui, les Cambérabéro ne tiendraient pas cinq minutes contre mes tas de viande piquouzés et haltérophilisés dans ce sport de viandards. Boum boum ! Faut que ça tamponne !
Remarquez, je suis bien content d’être ministre, parce qu’avé la branlée qu’on va prendre en Coupe du monde, con, ça me fera des vacances. Ah putain, les Anglais ! Vont nous laminer. Et les Blacks ! Avec leurs nouveaux tatouages magiques sur le cul, on va pas tenir cinq minutes. Heureusement il y a la fraternité des vestiaires, où, nus ensemble, pansant leurs plaies avec des onguents parfumés tandis que des houris soufflent leur haleine sucrée dans leur cou, mes hommes, virilement, chantent en grégorien. J’ai créé le Stade français, ce ramassis de mercenaires, en écrémant le Sud-Ouest, mais mon rêve serait de faire le livret d’un opéra, « Sous la mêlée » (j’ai été demi de mêlée), avec que des chœurs sur une musique de Sardou..
On me dit : « Laporte, tu devrais pas investir dans les casinos et le camping, ça fait mafia. » Et alors ? Blanco est dans la thalasso, Rives dans les restos, et le temps où Fabre, capitaine du XV de France et du Stade toulousain, était simplement prof de maths et Mias, capitaine de Mazamet, simplement médecin, c’est terminé ! Du fric, les gars ! Du fric ! Money, money, sponsors, gonflette et vitamines. Et boum boum le sumo. L’avenir du rugby est le sumo. Tous pros, tous gros ! Et tous pour Sarko mon poteau pour jouer au casino.

ONCLE BERNARD

Mots-Clé : Bernard Laporte, minitre, sport


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Hervé Morin, Ganelon n°2
Christian Streiff,
Éric Besson, tombé du train en marche
Mgr André Vingt-Trois, archevêque de la réconcilation politique
François Baroin,
François Fillon, notaire
Franck Louvrier,
Gérard Mestrallet, patriote économique belge
François Rebsamen,
Arno Klarsfeld,



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City