Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Gérard Mestrallet, patriote économique belge


LA VIE DES GRANDS FAUVES




Ma vie est douloureuse. J’ai cinquante-sept ans. Je suis polytechnicien (X-Mines) et énarque. En 1984, après deux ans passés à baiser la soutane du curé Delors, je suis entré discrètement à la Compagnie financière de Suez, dont j’ai gravi poliment les échelons. Je suis centriste, je suis gris, je suis triste. Je travaille douze heures par jour. Je suis courtois, je prône le développement durable et l’amour de l’homme pour l’homme. Je souligne les livres d’Alain Minc, mon ami. Je fais du cheval et du vélo, et mon épagneul me demande souvent : " Pourquoi tu as cette tête d’épagneul ? " En 1997, après que Jérôme Monod, au regard bleu comme la lame du tueur, le grand homme de la Chiraquie, l’ex-secrétaire général du RPR. l’ex-patron de la DATAR, a fusionné Suez et la Lyonnaise pompeuse de fric des collectivités locales, j’ai été promu patron du groupe à la surprise générale — et d’abord à la mienne. J’ai acheté Electrabel (l’EDF belge), après avoir trinqué avec mon principal actionnaire, Albert Frère le Belge, l’inculte ferrailleur enrichi, le baron spéculateur gorgé de cholestérol, qui ne connaît que le coup de sang et la plus-value boursière. Albert voulait me faire revendre la flotte... Minc le poussait. J’ai tenu bon. Un temps, pour céder à la mode, je m’étais développé dans la communication et la téléphonie mobile : Noos et M6. J’ai revendu ces colifichets pour me concentrer sur ce dont aura toujours besoin l’homme, et qui sera de plus en plus rare : l’eau et l’électricité.
  Un jour, j’ai dit à Jospin  : « Lionel, pourquoi on ne fusionnerait pas GDF et Suez ?  » « Faudrait d’abord couper EDF et GDF, l’épagneul  », m’a-t-il répondu avec à-propos. Bon. Quand GDF est entré en Bourse, en 2005, j’ai dit à Breton : «  Thierry, pourquoi on ne fusionnerait pas GDF et Suez ? » «  Faudrait privatiser GDF », m’a-t-il répondu avec à-propos. Bon.
  Je téléphone à Minc. Il n’est pas là. Il est à Rome avec Proglio et Fulvio Conti, le patron d’Enel. Attends... je rêve... Minc, mon copain ? Avec ce requin de Proglio, le patron de Véolia, qui ne rêve que de dépecer Suez pour récupérer tous les contrats internationaux sur l’eau ? À Noël, j’envoie une caisse de Lafaurie-Peyraguey à Conti, qui ne daigne pas accuser réception. Incroyable... J’appelle Mine. « C’est pas moi, c’est Proglio, le traître  », affirme-t-il. J’appelle aussitôt Breton. « il paraîl que Proglio veut m’enfiler. » 
«  Oh, Gérard, comme tu y vas ! » Breton appelle Chirac. Chirac appelle son grand copain Proglio. « Proglio ! Tu vas pas foutre la merde dans les contrais de flolte en France, non ?  » « C’est pas moi, c’est Mine ! foi de marchand d’eau !  »
Que faire ? La fusion Suez-GDF, vite. Villepin appelle Cirelli, le patron de GDF. copain de Sarko : « C’est ça ! dit le sarkozien. vous allez livrer une entreprise publique pour sauver un groupe privé dont les principaux actifs sont en Belgique ! Ah, bravo le palriotisme économique ! Tout ça pour le pognon d’Albert Frère ! » Pas content, le Cirelli... Bon, j’en suis là. J’attends la présidence du nouveau groupe. Je me sens belge. L’État a refilé GDF à des Belges. Marrant, non ?

 
 
O.B.

Mots clés : Gérard Mestrallet, X-mines, Polytechnique, ENA, EDF, GDF, Suez, Privatisation, RPR, DATAR, Alain Minc, Eau, électricité


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
François Fillon, notaire
Mgr André Vingt-Trois, archevêque de la réconcilation politique
Christian Streiff,
Arno Klarsfeld,
Éric Besson, tombé du train en marche
Franck Louvrier,
Hervé Morin, Ganelon n°2
François Rebsamen,
François Baroin,
Bernard Laporte :



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City