Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Guillaume Sarkozy, rattrapé par le marché


LA VIE DES GRANDS FAUVES



Charlie du 12 octobre 2005

Oui, le suis lamentable. Je dépose le bilan au moment ou Cécilia plaque mon frère, comment voulez-vous que le pauvre Nicolas garde la tête haute... Vous me direz : c’est la loi des marchés ! Les meilleurs gagnent, les minables sont éliminés. Comme dans la jungle. Les gazelles les plus agiles échappent aux lions et se font saillir par les mâles les plus rapides...
   Question rapidité, je me suis rapidement présenté à la présidence du Medef en compagnie de Francis Mer le ringard, et j’ai peut-être eu tort de négliger ma PME. Peut-être aurais-je du rester au ministère de l’Intérieur, où j’ai traîné deux ans après mon diplôme d’ingénieur des travaux publics... Las ! L’appel du marché, du grand large, de la compétition...

C’était en 1979. J’avais vingt-sept ans. J’ai acheté Tissage de Picardie. En 1992. j’employais 160 ouvriers. Remarquez, j’ai toujours été un apôtre de la mondialisation et des délocalisations. Quel con de ne pas m’être barré avec la boîte quand j’y pense... En 2000, je suis devenu président de l’Union des industries textiles. Puis, vice-président du Medef, chargé de la protection sociale. Je me suis répandu dans toutes les télés pour vanter les bienfaits de l’OMC et l’accord signé pour la libéralisation des marchés des textiles. Souvenez-vous de mon raisonnement imparable : « Pour être social, il faut créer des emplois. Or, pour créer des emplois, il faut baisser le coût du travail et s’aligner sur les pays n’ayant pas de protection sociale, surtout dans le textile. Donc, pour être social, il faut être antisocial. CQFD ».

Suis-je une victime de la mondialisation ? Ou de Francis Mer le boulet, que j’ai traîné à la candidature du Medef pendant que la demande de soutiens-gorge français s’effondrait ? Certes, le Mer, c’est pas un cadeau  ! Mais je ne suis pas une victime du marché !

O.B.

Mots clés : Guillaume Sarkozy, MEDEF, OMC, Francis Mer


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Michel Camdessus, idole des pauvres et des opprimés
Le sans-papiers chinois
Georges Tron, grand suppresseur d’aides sociales
Ernest-Antoine Seillière passe a l’Europe
Franck Louvrier, communicant musclé de Sarkozy
François Loos, ministre du commerce et de l’inutilité
Gérard Larcher, ministre délégué aux Relations du travail : taïaut, taïaut l’emploi !
Henri de Castries,
Dominique de Villepin de la Mancha, moulin à paroles
Ricard, numéro deux mondial de la cirrhose



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City