Accueil Brèves Plan du site Contact


la base Oncle Bernard

 
Georges Tron, grand suppresseur d’aides sociales


LA VIE DES GRANDS FAUVES



Charlie du 23 novembre 2005

  II était temps que la France ouvre les yeux sur ma lumineuse personne, née à Neuilly-sur-Seine il y a quarante-huit ans, passée par l’école Saint-Louis de Gonzague et la Faculté libre d’économie et de droit à Paris, amen. De 1986 à 1988, je fus chargé de mission auprès de Son Excellence le ministre Balladur — j’en frissonne encore — et privatisai avec le Sarko et le Messier, et, comme Napoléon perçait sous Bonaparte, le rameau perçait déjà sous le tronc et je devins maire de Draveil et député de la 9ème circonscription de l’Essonne. Il était temps que je me fasse remarquer.
   Après les émeutes, qui nous choquèrent tant à Neuilly et Draveil, je décidai de supprimer les aides aux familles dont un membre nous cassait les noix, je veux dire : participait aux violences. Car, comme le dit Jacques Chirac, qui n’a aucune autorité sur sa fille Claude, qui lui fait porter des lunettes, pauvre vieux, comme s’il était encore Premier ministre de Giscard, «  l’autorité parentale est capitale ». Donc, seront supprimés : 1) L’aide alimentaire ( pas de raison qu’ils bouffent) ; 2) le complément EDF (pas de raison qu’ils allument)  ; 3) l’aide au secours d’urgence (et puis quoi ?) ; 4) l’aide à la cantine ; 5) Faide aux vacances (déjà qu’ils foutent rien, on va pas les envoyer en plus en vacances !) ; 6) F aide au financement des médicaments (ils aideront à combler le trou de la Sécu) ; 7) l’aide à l’eau (s’en foutent ; picolent de la Kro) ; 8) l’aide à l’énergie (voir n° 2) et, enfin, 9) L’aide au téléphone (s’en foutent, ont des Potables volés).

   Eric Raoult, député notoire de l’UMP, maire de Raincy, m’applaudit et se déclare favorable à une suppression de un à trois mois des allocs (et la polygamie, hein, qu’est-ce que vous en faites, de la polygamie ? Vous vous rendez compte que dans la Cité des 4 000 il y a une famille de soixante-cinq membres  !). Nicolas Sarkozy, membre notoire de l’UMP, avait de son côté demandé aux députés de supprimer les allocs aux parents qui ne tenaient pas convenablement leurs enfants. Le Pen m’a approuvé. (Le Pen n’est pas à FUMP, je précise.) Chez moi, j’ai identifié des auteurs de violences comme étant des habitués des services sociaux. C’est bien les pauvres, ça ! Ils vous lapident et après ils viennent faire la manche ! Le total des aides de ma municipalité est de 70 000 euros par an. Soit un petit salaire d’un député UMP. J’économise donc un député.
  Car je suis pour la diminution drastique du nombre des fonctionnaires : le rapport Tron propose de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux. Même dans la police  ? Non, pas dans la police : un fonctionnaire sur deux là où ils ne servent à rien. Dans le social, par exemple. « Les lois sur les pauvres fabriquent des pauvres. » C’est pas moi qui l’ai dit, c’est Malthus.

O.B.

Mots clés : Georges Tron, UMP, social, anti-social, Draveil


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  La vie des fauvettes La vie des grands fauves
      2000
      2001
      2002
      2003
      2004
      2005
      2006
      2007


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Franck Louvrier, communicant musclé de Sarkozy
Ben Bernanke, nouveau patron de la Réserve fédérale
Le sans-papiers chinois
Thierry Breton, le permanenté de Bercy
René Carron, P-DG du lisier
Frits Bolkestein Dracula du libéralisme
Michel Camdessus, idole des pauvres et des opprimés
François Loos, ministre du commerce et de l’inutilité
Gérard Larcher, ministre délégué aux Relations du travail : taïaut, taïaut l’emploi !
Hu Jintao, président de « China, Blood and Capitalism Corp »



[ Haut ]
 

Accueil Brèves Plan du site Contact


Vous pouvez afficher les news sur votre site.
Copyright © la base Oncle Bernard 2002

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.

Design © Drop Zone City